Réciproque - Plus qu'un concours d'éloquence, une aventure humaine.

Chronique de Thibaut Ceuterick et photos de Réciproque Mons

Samedi dernier, j’ai décidé de franchir les portes de la Maison Folie pour participer à l’Open-mic, un événement organisé par Réciproque Mons. Poussé par une pointe de curiosité, je voulais en savoir plus sur ce qui passait à Mons au niveau de l’art de la parole, une discipline artistique qui attire tout une communauté, mais dont on ne parle malheureusement pas assez. J’avais également pris rendez-vous avec Loïc, l’un des représentants du concours pour aborder la deuxième édition qui est sur le point de commencer.

Une fois sur place, je remarque tout de suite une ambiance chaleureuse et agréable, les personnes présentes avaient hâte que la scène ouverte commence. Une fois les quelques règles inhérentes à l’exercice établies, le premier intervenant s’élance. On le sent à l’aise sur scène et animé par son récit. Les participants s’enchaînent avec fluidité, chacun ayant son propre style et sa manière unique de s’adresser à l’audience et d’occuper la scène. Il y en avait pour tous les goûts : slam, poésie, textes argumentatifs, histoires de vie… Les thèmes étaient assez variés, allant de l’amour à la liberté ou l’échec. 

Ce qui m’a le plus agréablement surpris, c’est la bienveillance de l’assemblée. Il y régnait une atmosphère mêlant respect, écoute et tolérance, le jugement n’ y avait clairement pas sa place. Ainsi, les participants pouvaient laisser parler leurs émotions, ce qui a permis d’assister à quelques moments intenses et touchants.

Après plus de deux heures de scène ouverte, les organisateurs ont invité le public à discuter autour d’un verre, j’en ai profité pour me présenter et inviter pour une interview Loïc Roosens de Réciproque ainsi que Louise, candidate au concours de cette année.

Thibaut pour Septmille : " Bonsoir Loïc et merci pour la soirée, j’ai passé un superbe moment. Tout d’abord pourrais-tu te présenter ? "

Loïc Roosens : " Bonsoir, moi c’est Loïc Roosens, j’ai 24 ans, je suis dans l’équipe de Réciproque depuis 1 an et demi, comme chargé de projets au niveau des relations extérieures et des partenariats, mais aussi coach et formateur. "

T.C. : " Réciproque c’est quoi en quelques mots ?"

L.R. : " Tout d’abord, il faut souligner que cette initiative existe grâce au travail fourni exclusivement de manière bénévole. Mais le concours est chapeauté à la base par une asbl, Be Agora, née de l’initiative de l’actuel coordinateur de Réciproque Mons, Ounais. Mais Réciproque est un concours national, existant à Bruxelles et à Louvain-La-Neuve pour le moment, mais qui ambitionne de s’étendre dans d’autres villes wallonnes. "

T.C. : " Y-a-t-il un profil type pour participer à Réciproque ? Faut-il avoir une sensibilité artistique au préalable ? "

L.R. : " Pas du tout, moi j’ai par exemple commencé des études de droit et j’étudie la gestion et le management d’asbl en ce moment, j’ai fait un peu de musique et je suis passionné de photos, mais non les candidats ont un peu tous un background différent, on a des ingénieurs, des avocats, des artistes, tous sont cependant liés par un intérêt pour l’écriture et la déclamation. "

T.C. " Réciproque c’est donc un concours d’éloquence, mais comment ça se passe ? "

L.R. : " Le concours est ouvert à tous les jeunes de 17 à 25 ans. On impose un thème à deux candidats, par exemple " la confiance est-elle un acte de chantage ? " Un des candidats doit argumenter de manière positive à la question et l’autre de manière négative. La position est tirée au sort car le but est aussi de permettre aux candidats de développer un esprit plus critique, on souhaite qu’ils explorent l’infinité de nuances relatives à une question philosophique. Le concours se déroule en plusieurs étapes : une phase éliminatoire seul devant un jury avec thème libre, ensuite avec un thème imposé et une position imposée et finalement les phases éliminatoires en duo de type argumentatif pour vs. contre. Évidemment les candidats ne sont pas jetés dans la fosse directement, ils suivent pendant quatre mois du coaching offert par des professionnels de l’éloquence.

T.C. : " Quels sont les avantages, la plus-value de participer à un tel concours ? "

L.R. : " Un dépassement de soi, une formation complète et surtout c’est une famille qui se crée dans un cadre très bienveillant. De plus, la parole est un moyen d’émancipation incroyable. "

T.C. : " Le mot de la fin ? On peut s’inscrire jusque quand ? "

L.R. : " Jusqu’au 15 février, mais on laisse la possibilité de s’inscrire jusque dimanche. Il suffit d’aller sur notre Instagram Réciproque.Mons et de cliquer sur le lien dans la bio. Tout le monde peut venir voir la demi-finale le 19 avril ou la finale le 4 mai. "

Avant de partir, je trouvais également intéressant d’obtenir le témoignage d’une des candidates de cette année, Louise, 19 ans.

T.C. : " Bonjour Louise, pourquoi avoir décidé de participer à un tel concours ? "

Louise : " Je connais le concours grâce à deux amis qui sont devenus coaches pour le concours puis j’aime partager des idées et avoir des débats, plus j’avance dans le concours plus je remarque que les gens veulent entendre ce que j’ai à dire. "

T.C. : " Lors du concours une position est imposée, comment convaincre l’assemblée, selon toi, quand on est pas du tout d’accord avec la position de départ ? "

L. : " C’est un exercice très intéressant voire amusant de trouver des astuces pour argumenter en faveur d’une chose qui va à l’encontre de nos idées. C’est un processus très créatif et ça m’a ouvert l’imagination par rapport à l'argumentation. "

T.C. : "Tu nous as lu un texte très personnel ce soir, penses-tu rester dans ce style et utiliser la déclamation comme effet cathartique, ou d’autres styles t’intéressent ? "

L. : " Dans mes études en pub, on écrit parfois des textes poétiques, ça me plaît, mais d’un point de vue déclamation, je préfère déposer mes émotions car c’est ce que j’aime écrire et raconter aux gens. "

En résumé, le concours Réciproque, ça se passe à Mons, c’est destiné aux jeunes de 17 à 25 ans (vous avez jusqu’au 19 février pour vous inscrire), donc si vous aimez monter sur scène et déclamer, ou encore apprendre à dompter l’art de la parole, n’hésitez pas car après tout, Réciproque ce n’est pas qu’un concours c’est aussi une aventure humaine.

Pour plus d’infos vous pouvez les suivre sur :

https://www.facebook.com/ReciproqueMons ou sur https://www.reciproque.be

Publié le 13 Février 2023 par

Tu vas kiffer aussi

Darwin

RETOUR AU BERCAIL DE DARWIN CHAPELIER

ville en poésie

Élitiste ? La poésie ? La Ville de Tournai cherche à prouver le contraire pendant son festival poétique

liff2

Le 38e Festival International du Film de Mons (LIFF), la chronique de Yoan sur Septmille.be

Laurence Vray

Quelques millimètres au-dessus de la terre

Thanks

Arts² et les ateliers partagés : quand les Rhiz[h]omes tissent des liens

Spagguetta

Chronique last minute d’un groupe sans nom !

X Scandalous

Soirée X Scandalous - The Yummy Mouths + Pogo Bastard + DJ Franck

Ramdam Festival

Tournai Ramdam Festival 2023 : clap de fin !

(c)Gregory Mathon

Les Nocturnales à Tournai, une expérience immersive grandiose

Ramdam Festival

Conférence de presse - Ramdam 2023

Léa Delbruyère

Chronique : #MaG 01 - L’esthétique comme vecteur cardinal

thanksgalerie

La Thanksgalerie joue la carte du petit format… le résultat est grand.

Chronique - Exposition Luc Herbint

Chronique - Exposition Luc Herbint