On s’attendait au retour de LH, on n’a pas été déçu, c’est toujours passionnel, voire tribal… mais avec une touche littéraire en plus… On vous dit tout ici.

 

LH est de retour !
Et, c’est épatant, il n’a pas changé.
Enfin si, d’une certaine manière, on vous dit pourquoi ci-dessous…
Mais avant, un petit retour en arrière s’impose, juste histoire, pour ceux qui ne le connaissent pas, de cerner l’impétueuse humanité un tantinet chamanique du personnage.


 


 

image 03

Comme on vous le disait, LH demeure égal à lui même…

Un potentiel énergétique inchangé, une peinture qui reste brute, sauvage, primitive, voire primordiale…

Ce genre d’art pictural qui se marierait à merveille avec l’ancestralité originelle d’un concert de didjeridoo( les deux VU-mètres de l’ampli dans le rouge, of course).

Une peinture qu’on n’oserait pas qualifier de naïve vu que LH , son serviteur (il préfère ça au terme « concepteur »),  ne l’est pas.

image 04

Il nous avait déjà habitué à secouer les conventions rigides des codes de lecture, à métamorphoser les lettres en cryptogrammes bien à lui.

Avec cette expo, il enfonce le clou en mêlant références littéraires aisément lisibles et symbolismes picturaux.

Le référentiel musical dont nous parlions dans l’article précédent prend un peu de recul face au pouvoir de sentences parfois identifiables (la clef du langage littéralement représentée sur ce « Je est un autre », phrase bien connue, véritable « fer de lance » de la fureur rimbaldienne en est un exemple).

En résumé, les couvertures de livres ont pris, cette fois, l’ascendant sur les pochettes de disques, mais le talent demeure intact.

Merci Luc !

image 07
image 07

LH expose sur deux sites distincts...Au Jardin du Cloître (le Septem, en fait) et au Couvent d’Hautrage…


Le lien?  Il est ici, en dessous.…


https://septem.stghislain.be/agenda/exposition-luc-herbint/

image 08

                                             À  bientôt?

Publié le 18 Février 2024 par
daniel godart

Tu vas kiffer aussi

Love International Film Festival Mons

Le 39e festival international du film de Mons, la chronique de Yoan sur Septmille.be

Rh2

Philo post-moderne et féminisme.

Dany Danino

PB27 – Achevé d’imprimer par Dany Danino

kzjckzrnnzncrz

Tournai Ramdam Festival 2024 : Quand le Cinéma Dérange et Rassemble

Affiche du spectacle "Charles Dumont ne regrette rien..." - Hommage à la Môme Piaf

« On comprend pourquoi Piaf est encore là 60 ans après »