Aftermovie - vernissage Fracas, la galerie qui casse les codes

Chronique et présentation d'Emmanuelle Bury, vidéo de Johan Rossignol et photos de Daniel Godart

Une vague de bleu a déferlé dans la rue des Capucins et de la Petite Guirlande à Mons. La raison ? L’inauguration de FRACAS, la galerie qui casse les codes, une nouvelle galerie d’art à Mons qui accueillait l’exposition Monochrome - initiée par le collectif Propaganza - pour son inauguration.

Le 6 avril dernier, on découvrait FRACAS, la galerie qui casse les codes au 50 de la rue des Capucins à Mons ; une toute nouvelle galerie d’art propulsée et coordonnée par le Comptoir des Ressources Créatives de Mons. Un lieu qui baigne déjà dans la créativité car la galerie prend place au rez-de-chaussée d’un Rhiz(H)ome qui rassemble des ateliers d’artistes partagés depuis plus d’un an.

Pour son inauguration, FRACAS accueillait Monochrome, une exposition autour de la couleur bleu, à l’initiative du collectif Propaganza. Pour Monochrome, une quarantaine d’artistes, de 5 nationalités différentes, connectés au street-art et au graffiti se sont exprimés par des seuls dégradés de bleu. 

On n’a pas hésité à pousser la porte de FRACAS mais aussi d’autres ateliers d’artistes de la rue des Capucins et de la Petite Guirlande qui, pour l’occasion, avaient eux aussi relevé le challenge de proposer des créations autour du bleu. Une immersion totale dans cette couleur. L'exposition Monochrome de la galerie FRACAS est ouverte du mercredi au samedi de 11 à 19h jusqu'au 29 avril. C'est au 50 rue des Capucins à Mons et c'est gratuit. 

Pour plus d'infos : Propaganza - Comptoir des Ressources créatives de Mons

Publié le 17 Avril 2023 par

Tu vas kiffer aussi

trois expos2

Viiite ! Avant que la « Bête » ne revienne !...

reso

Résonance Gathering : Quand la musique unit pour la solidarité

Order in chaos

Exposition "Order in chaos" de Francis RODEO

Love International Film Festival Mons

Le 39e festival international du film de Mons, la chronique de Yoan sur Septmille.be

Rh2

Philo post-moderne et féminisme.