Un concept flou d’impro, clap de fin ?

Chronique de Thibaut Ceuterick et photos de la CRIM

On vous a déjà parlé sur Septmille des arts de la parole avec les concours d’éloquence ou les scènes slam, mais pas encore d’improvisation, cette discipline qui a réellement le vent en poupe depuis quelques années. En effet, de nombreuses initiatives se sont développées dans la région, que ce soit des troupes d’impro « classiques » comme les Caméléons ou les Red Socquettes ou de modèles plus alternatifs comme celui de la C.R.I.M. dont j’aimerais vous parler en détails dans cette chronique.


Cela fait quelques temps déjà que nous avions établis des contacts avec cette nouvelle troupe, emmenée par Tom et Florent et qui compte aujourd’hui une dizaine de membres. La Compagnie régionale d’improvisation a beau avoir été fondée en 2022, les improvisateur.trices qui l’animent eux ont bel et bien de la bouteille. 


Leur particularité ? Offrir une expérience d’improvisation encore plus immersive et décalée (oui, oui c’est possible). Avec leur « concept flou d’impro », exit les codes traditionnels de la discipline : pas d’arbitre, pas de compétition entre deux équipes avec des points distribués après chaque manche et le respect des codes est on va dire… laissé à l’appréciation de l’audience. Ici, nous sommes plus dans le récit participatif, les improvisteur.trices collaborent et font participer le public pour créer des histoires plus ou moins courtes. Pour avoir assisté à plusieurs matchs « traditionnels », c’est un peu déroutant au départ, mais on se prend rapidement au jeu pour finir totalement captivé par la succession de saynètes tantôt émouvantes, tantôt hilarantes. 

Je suis allé voir le dernier Concept flou d’impro de la saison qui s’est tenu vendredi 26 juin à l’Echo des Murs dans le centre de Mons. Cet endroit atypique, très roots est un lieu que j’affectionne particulièrement car cet écrin théâtral est un peu secret, perdu entre habitations et commerces du centre, et vous plonge directement dans une ambiance intimiste et conviviale. 
J’ai été accueilli chaleureusement par la troupe et j’ai pu prendre place sur la dernière chaise de libre. Sans m’en rendre compte directement, le spectacle avait déjà commencé puisqu’un duo guitare-chant, les « Garçons », chauffait la salle en improvisant quelques chansons sur le moment-même, très pratique pour inciter le public à participer et à s’ambiancer. Place ensuite aux improvisateur.trices. : 4 membres de la C.R.I.M. et deux invités, Céline des Crevettes Jokes et Guillaume des Anes Odins. 
Florent, le chanteur sans micro, avait préparé des thèmes et du temps qu’une main innocente du public devait piocher. On a eu droit au « chat champion de basket-pizza le temps d’un entretien d’embauche » ou encore « aïe ça pique au temps des cathédrales » (calembour oblige). Pendant près de deux heures le public a été emporté par le jeu des acteur.trices et a chanté avec les « Garçons » pendant les interludes. 
C’était le dernier spectacle de la C.R.I.M., mais est-ce pour autant un clap de fin ? Bien sûr que non, la troupe a de nombreuses idées dans les tiroirs pour la prochaine saison, mais ce n’est pas tout. Pendant l’été ils se sont associés avec le Plaza Arthouse pour vous proposer un spectacle d’impro et un film pour la modique somme de 10€. Quatre séances sont programmées : le 12 et le 16 juillet + le 9 et 23 août. Septmille est bien entendu partenaire de ce beau projet et vous propose des places à gagner pour chaque spectacle.
 

Que vous soyez friands ou non d’impro, je vous conseille vraiment d’aller voir leurs prochains spectacles, c’est une belle réussite et vous serez sûr.es de passer une excellente soirée. 

> Plus d'infos sur les soirées ImproCiné
Publié le 3 Juillet 2023 par

Tu vas kiffer aussi

Dany Danino

PB27 – Achevé d’imprimer par Dany Danino

kzjckzrnnzncrz

Tournai Ramdam Festival 2024 : Quand le Cinéma Dérange et Rassemble

Affiche du spectacle "Charles Dumont ne regrette rien..." - Hommage à la Môme Piaf

« On comprend pourquoi Piaf est encore là 60 ans après »

image vignette

Gouaches brutes et points d’arrêt.