« On comprend pourquoi Piaf est encore là 60 ans après »

60 ans après la mort d’Edith Piaf (décédée en octobre 1963 à l’âge de 47 ans), un spectacle lui rend hommage au Centre culturel de Dour. Un spectacle inédit proposé par deux passionnés : Sébastien Bonnamy et Sylvie Vieren. Elle est chanteuse et passionnée depuis toujours d’Edith Piaf. Lui est comédien et metteur en scène au sein de la compagnie ScènZenvieS. 

Revivre Piaf, c’est la promesse de ce spectacle inédit basé sur une rencontre avec Charles Dumont. Immense auteur-compositeur-interprète, il a écrit et composé 41 titres pour « la Môme ». Il a aujourd’hui 94 ans et des tas d’histoires à raconter.

« Charles Dumont ne regrette rien » Hommage à la Môme Piaf  se jouera ce samedi 20 janvier au Centre Culturel de Dour. 
Rencontre avec le metteur en scène, Sébastien Bonnamy.
 

  • Des spectacles, films, livres sur Edith Piaf, il y en a déjà plein. En quoi ce spectacle est différent ?

« C’est un spectacle unique tant sur le fond que sur la forme avec des anecdotes inédites sur la vie de Piaf. Le spectacle se base sur le témoignage de Charles Dumont qu’on a eu l’immense chance de rencontrer. Il a travaillé durant plusieurs années avec Edith Piaf. Il a été omniprésent dans sa carrière. Le spectacle relate son point de vue, ses souvenirs, ses émotions. On le découvre à l’écran. La scène est, en fait, divisée en deux. Dans une première moitié, il y a un écran dédié à Charles Dumont et dans l’autre moitié, sur scène, en écho à ce que Charles Dumont raconte ; il y a Sylvie Vieren et quatre musicien.ne.s. Avec un piano, un violon, un violoncelle, un accordéon et la voix de Sylvie, c’est la pureté musicale qui est recherchée. Les paroles sont uniquement pour Charles Dumont. La saveur des mots dépasse tout ce qu’on peut imaginer. Pour moi, c’est une expérience inédite aussi. C’est mon premier spectacle musical. Il y a de la musique, de la vidéo, personne ne s’ennuie et c’est pour tous les âges. »

Affiche du spectacle "Charles Dumont ne regrette rien..." - Hommage à la Môme Piaf
  • Comment est né ce spectacle inédit ?

« Créer un spectacle sur Piaf était dans ma wishlist depuis longtemps mais je n’avais pas encore trouvé l’inspiration. Comme on dit souvent, il n’y a pas de hasard dans la vie, il n’y a que des rencontres. Et à la base de ce spectacle, c’est justement une rencontre. En juin 2022, je reçois un appel de Sylvie Vieren qui avait reçu mon numéro via le directeur de l’Académie de Quaregnon. Elle cherchait un metteur en scène pour monter un spectacle sur Edith Piaf. A cette époque, j’avais trop de projets en cours et je lui propose de contacter d’autres personnes pour concrétiser son projet car je n’ai malheureusement pas le temps.  Mais je garde ce projet dans un coin de ma tête. Edith Piaf a bercé mon enfance, malgré moi. Ma Maman l’écoutait beaucoup à la maison, entre Brel, Balavoine ou Luis Mariano, entre autres. De mon côté, j’ai développé une véritable passion pour Brel mais Piaf n’a jamais été très loin. J’ai écouté beaucoup de choses sur elle, lu quelques livres. Sa vie m’a toujours intéressé. 
Quelques temps plus tard, Sylvie me recontacte et me dit que c’est avec moi qu’elle veut travailler malgré mon agenda chargé. On se fixe alors l’objectif de sortir un spectacle début 2024. J’étais ravi et très intéressé de travailler avec elle. Sylvie, c’est comme une réincarnation de Piaf. Elle respire Piaf. Elle ne l’imite pas. Malgré elle, c’est Piaf. Elle nous emmène vraiment dans l’univers. C’est fascinant
Une fois qu’on s’est lancé, on a très vite décidé que le point de départ serait une rencontre avec Charles Dumont. Sylvie connaissait déjà Monsieur Dumont. Elle avait eu l’occasion de faire ses premières parties lors de ses passages en Belgique. »

  • Et, comment s’est passée la rencontre avec Charles Dumont ? 

« C’était une rencontre frissonnante. C’était émotionnellement très puissant. Il nous a accueilli dans son appartement à Paris, très chaleureusement. On avait préparé des questions mais on l’a surtout laissé parler. Nous, ce qu’on voulait, c’était prendre le maximum pendant les 2h à notre disposition. Après, le travail s’est fait sur cette matière incroyable. J’ai été particulièrement marqué par la lucidité de ses souvenirs et l’émotion avec laquelle il les raconte. Comme si c’était hier. Il m’a plusieurs fois mis les frissons. Il était lui-même parfois touché comme s’il revivait ce qu’il racontait.  Pendant une partie de la rencontre, il était sur son piano et rejouait des airs connus. Et tout ça a été capté par Arnaud Stevens, de la compagnie ScènZenvieS, qui a filmé et réalisé le montage vidéo pour le spectacle. »

Sébastien Bonnamy avec Charles Dumont
  • Pourriez-vous nous dévoiler une anecdote en exclusivité ?

« Dans le spectacle, Charles Dumont revient bien sûr sur l’histoire de la chanson « Non, je ne regrette rien », qu’il a composée. Il a déjà souvent raconté cette histoire. Mais ici, il le raconte chez lui, dans son appartement et reprend la chanson sur son piano. Ça crée une ambiance unique. Il revient aussi l’histoire incroyable de la dernière chanson écrite pour Piaf, « Je m’en remets à toi ». Moi, grand fan de Jacques Brel, j’ai appris que c’était lui qui l’avait écrite. Malheureusement, Piaf n’a jamais pu l’enregistrer car elle est décédée quelques mois plus tard. 
Pour celles et ceux qui aiment déjà Piaf, ils vont découvrir de nouvelles choses, des inédits et aussi revivre des émotions. Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas, ils vont la découvrir, comprendre pourquoi 60 ans après sa mort, on l’entend toujours. Sur la chanson « Non je ne regrette rien », Edith Piaf a dit qu’elle allait faire le tour du monde dès la 2ème écoute dans son salon. L’histoire lui a donné raison. »

 

Le spectacle « Charles Dumont ne regrette rien » Hommage à la Môme Piaf  proposé par la compagnie ScènZenvieS et Sylvie Vieren est à découvrir ce samedi 20 janvier au Centre Culturel de Dour.

Ci-dessous, le lien vers la page de l’événement sur le site du Centre culturel de Dour :  https://centrecultureldour.be/programme/charles-dumont-ne-regrette-rien-hommage-a-la-mome-piaf/?fbclid=IwAR2yCIEevKKxqWJ5mJquC4yBJ12MM9unBNupK0t3JKVKvAjEaG8Upc4Nbds

 

Publié le 17 Janvier 2024 par

Tu vas kiffer aussi

Dany Danino

PB27 – Achevé d’imprimer par Dany Danino

kzjckzrnnzncrz

Tournai Ramdam Festival 2024 : Quand le Cinéma Dérange et Rassemble

image vignette

Gouaches brutes et points d’arrêt.