La Nuit des Musées

Chronique et photos de Hélène Colmant

La nuit du 21 octobre 2002 a eu lieu la septième édition de la Nuit des Musées à Mons. Concrètement, dix musées du centre-ville ont ouvert leurs portes de 19h00 à 1h00 du matin, permettant de découvrir les espaces museaux avec un autre regard, entre visites insolites, spectacles et concerts.

Image
nuit-des-musees-mons-1024x328.jpg

Nous étions 13.000 apparemment à avoir arpenté les rues de Mons le vendredi 21 octobre. Je ne suis pas une inconditionnelle de l’événement, mais il parait que c’est un record ! Il faut dire, la programmation était bien alléchante… En tout cas, pour moi !

Même si je n’ai pas eu le temps de faire les dizaines d’animations proposées, j’avais ciblé quelques spots hors de la foule, comme les expositions aux Anciens Abattoirs… Et deux totalement bondés : le Beffroi et les Beaux-Arts Mons. Deux salles, deux ambiances !

Anciens Abattoirs - Arts et NFT

Tout d’abord, je ne voulais pas rater l’exposition « Arts et NFT », projet mené par le MuseumLab avec des artistes.

Image
helene-NDM-1-1024x768.jpg

« NF…quoi ? », me direz-vous. Hé bien, je vous propose d’aller visiter ce petit lien pour comprendre ce que sont les NFT (car il paraît que mes explications donnent la migraine).

Mais si je devais vous donner un exemple très très très simplifié :

  • Un dessin original signé par notre Nico national est unique et il en est le propriétaire.
  • S’il le numérise et le met sur internet, n’importe qui pourrait l’obtenir gratuitement et imprimer ensuite le dessin pour l’accrocher chez lui (parce que Nico, il fait vraiment des dessins trop cool).
  • Mais si Niko, en numérisant son dessin, lui adosse un NFT : la propriété de ce dessin, en tant qu’œuvre numérique, y sera attachée. En gros, il lui a créé un certificat d’authenticité.
  • Donc si Niko vend son dessin numérisé sous forme de NFT, l’acheteur aura la certification l’attestant d’être le propriétaire de l’œuvre.

Vous avez tout compris ? Non ? Revenons plutôt à notre expo !

Six artistes étaient exposé.e.s au Frigo des Anciens Abattoirs. Trois d’entre elleux étaient déjà initié.e.s au principe des NFT (Noir Artist, Frédéric Durieu et Nathalie Erin), tandis que les trois autres ont été accompagné.e.s par le MuseumLab pour créer leurs œuvres (Emmanuel Selva, Emelyne Duval et Laurence Vray).

J’ai donc pu contempler des créations physiques et leur version numérique sur des écrans. Et si j’avais envie d’acheter un NFT ce jour-là, un QR code m’emmenait sur une plateforme me présentant tout ce qui avait été généré par l’artiste.

Mais c’était quand même un peu dingue ! Et on pouvait vite se sentir dépassé… Heureusement, le public était accompagné par les artistes et l’équipe du MuseumLab pour répondre à nos (innombrables) questions.

En dehors de l’aspect technique pouvant sembler inaccessible, les œuvres exposées étaient superbes… Je n’ai pas pu m’empêcher de photographier une des créations de Laurence Vray, tout en douceur et en poésie.

Image
helene-NDM-6-768x1024.jpg

BECRAFT - Atelier récup boîte d’œufs

En traversant le parc des Anciens Abattoirs, je suis tombée sur un concours d’épluchage de pommes de terre organisé par Juliette Karlsson, en hommage à Van Gogh ! Mes compétences d’éplucheuse professionnelle restant limitées, je me suis vite éclipsée pour atteindre la galerie BeCraft, où un atelier récup’ était animé par Yoann Piccardi. L’objectif : fabriquer du mobilier en utilisant des boîtes à œufs.

Image
helene-NDM-12-1024x768.jpg

En tant que personne sensible à l’organisation (lisez « maniaque »), dont la citation préférée est « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place »… Observer ces personnes emboiter les boites à œufs de manière si ordonnée pour donner vie à des œuvres si jolies… Un réel orgasme visuel. Je recommande, ça détend vachement.

BAM et Beffroi

Après une pause bien méritée (mangeeeeer), j’ai terminé la Nuit des Musées en allant visiter l’exposition de Miró et de Romina Remmo au BAM (retrouvez la super chronique de Daniel Godart à ce sujet ici). Outre le fait que se balader dans des musées la nuit, c’est très sympa (surtout quand on arrive à un moment où il y a moins de monde), c’était aussi très drôle de croiser des personnes les yeux bandés se suivant à la queue-leu-leu pour une visite sensorielle des expos.

Enfin, pour bien terminer la visite, j’avais envie de retourner en haut du Beffroi, parce que ça faisait longtemps. Et on termine par une note sportive, car une fois la vue admirée, on redescend par les escaliers… Et ses 365 marches.

Image
helene-NDM-20-768x1024.jpg

En résumé : une bien belle soirée. J’ai appris de choses étonnantes, je me suis détendue, j’ai fait la touriste et j’ai pris plaisir à retourner dans le plus beau monument montois.

Et vous, vous avez été voir quoi ?

Tu vas kiffer aussi

Spagguetta

Chronique last minute d’un groupe sans nom !

X Scandalous

Soirée X Scandalous - The Yummy Mouths + Pogo Bastard + DJ Franck

Ramdam Festival

Tournai Ramdam Festival 2023 : clap de fin !

(c)Gregory Mathon

Les Nocturnales à Tournai, une expérience immersive grandiose

Ramdam Festival

Conférence de presse - Ramdam 2023

Léa Delbruyère

Chronique : #MaG 01 - L’esthétique comme vecteur cardinal

thanksgalerie

La Thanksgalerie joue la carte du petit format… le résultat est grand.

Chronique - Exposition Luc Herbint

Chronique - Exposition Luc Herbint

Affiche Table ronde

Quelle place pour l'art dans les médias ?

Chronique - Expo Franc-Maçonnerie au MUMONS

Chronique - Expo Franc-Maçonnerie au MUMONS

Chronique - Livre Même les pierres

Chronique - Livre Même les pierres