About it presents LAST TRAIN / Bandit Bandit

Last Train (FR – Rock)
Des yeux qui n’en finissent plus de sonder le calendrier, des talons qui frappent le sol frénétiquement et des guitares qui réclament leur libération du studio. Autant de signes qui trahissent l’impatience féroce de ceux qui n’ont connu que la route pendant trois ans et 350 concerts à travers la France, l’Asie ou les Etats-Unis. Last Train s’est construit sur scène, s’est façonné au rythme enragé des tournées et a signé le premier chapitre de son histoire, « Weathering », entre deux aires d’autoroutes. De la scène du Bataclan aux plus importants festivals du globe, les quatre membres du groupe, qui ont d’une fratrie tout sauf le sang, ont marqué le rock français au fer rouge.
Une course effrénée jusqu’au feu rouge, en 2018, pour reprendre son souffle, compter les kilomètres parcourus et envisager la suite du chemin. Une année pour mûrir le successeur du premier album, une année pour mûrir tout court. Passés de l’adolescence à la vie de jeunes adultes plus rapidement que prévu, les quatre garçons découvrent les vertus d’un temps qu’ils n’ont jamais pu prendre. Un temps nécessaire pour développer leur propre maison de disque et agence de booking, donner vie à un festival à leur image, mais aussi et surtout pour redonner du sens à la musique. S’émanciper des clichés du rock pour en dévoiler la plus pure essence : un moyen d’expression avant d’être un genre, une source inépuisable de voies à emprunter.
« The Big Picture », sorti à l’aube de l’automne 2019, est une fresque de paysages et d’espaces qui n’ont que faire des limites et des frontières. Un regard porté sur l’ensemble, l’illustration d’une vision au-delà de la ligne d’horizon. Mais cet album est aussi celui de l’intime, une exploration en profondeur, une confession. Et de l’introspection naît la mélancolie, la fureur et le frisson. Intenses, fatalistes et toujours sincères, chaque titre de ce nouvel album est le résultat d’une démarche que Last Train a voulu réfléchie, moins précipitée et définitivement assumée. Il semblerait presque que la Norvège, terre d’accueil de l’enregistrement de l’album, lui ait donné de sa lumière si particulière, furtive mais puissante, majestueuse et contrastée.
BANDIT BANDIT (FR – Rock)
L’amour qui surgit d’un écran, fulgurant, intense et tumultueux : ainsi démarre l’histoire de Bandit Bandit, duo amoureux et duel harmonieux, pétri de rock et de tension. De leurs passages remarqués au Trianon ou au MaMa Festival aux podiums des Prix Ricard SA Live et Inouïs du Printemps de Bourges, ces deux amants-là, portés par une basse et une batterie organiques, ont à la vie et à la scène la même fièvre d’exister. Un premier EP éponyme ancre les débuts du projet en octobre 2019 : déjà, Bandit Bandit séduit, et inscrit sur la scène rock française une marque brute et sauvage.
Ses maux et ses histoires, Bandit Bandit les raconte en français : des mots pour ne pas tricher, déroulés dans des textes où métaphore et poésie gouvernent. Et quand la guitare de l’un taquine la voix de l’autre, c’est l’alchimie qui se révèle : élégant, orgasmique et explosif, le son Bandit Bandit se déploie du disque à la scène et s’exprime dans des couleurs psychés et lancinantes. Il y a aussi de la fureur dans l’intention et du velours dans le timbre : Bandit Bandit emprunte aux duos iconiques des sixties son charme et sa sensualité, sans jamais se délester de sa puissance stoner et de ses riffs acérés. Dans la musique comme dans l’image, ces Bonnie & Clyde des temps modernes trimballent leur énergie rétro et flirtent avec les codes d’un cinéma de gangsters sulfureux et indomptable.
« Tachycardie », deuxième EP à paraître en juin 2021, traduit l’essence d’un corps tourmenté, agité par les désordres du cœur et les tempêtes de l’esprit. Bandit Bandit y fait transpirer son ADN quasi chamanique, faisant gronder les guitares sur des mélodies entêtantes, portant à leur apogée des titres fiévreux et mûris dans l’impatience du live. Ces cinq morceaux affichent une exigence affirmée et une finesse audacieuse, dans ce que le rock a de plus moite et désinvolte.
Étiquettes :

Date

07 Avr 2022
Expired!

Heure

18h00

Tarif

22,00€

Plus d\'infos

Lire la suite

Lieu

La Maison Folie
8 rue des Arbalestriers 7000 Mons

Lieu 2

Arr. Mons-Borinage
Catégories

Organisateur

MARS - Mons Arts de la Scène
Site Web
https://surmars.be
Lire la suite