Triangle esthétique

Chronique et photos de Daniel Godart

Trois artistes montoises, Rabia Makhlaf, Sophie Gravez et Sara Conti ont décidé de réunir leurs œuvres et de les présenter au grand public lors de l’exposition Gorgons. Sculptures et peintures se mélangent et se complètent à la St’Artgallery à Mons où le public pourra admirer trois approches bien distinctes et personnelles du traitement des matières.

Appeler cette expo Drôle de dames eût été faire preuve d’un mauvais goût sexiste et graveleux, l’option étant inenvisageable, il leur fallait trouver une dénomination féminine classieuse, énigmatique,  pleine de syllabes qui en jettent…

Alors, le collectif a trouvé Gorgons, une percutante allusion au trio de créatures surnaturelles issu de la mythologie grecque. Un mot, dans ce cas anglicisé, capable de visser entre elles trois approches bien distinctes du traitement des matières.

La poésie métallurgique toute scintillante de Rabia Makhlaf, les constructions désabusées nimbées de rouille de Sophie Gravez et les gouaches faussement naïves de Sara Conti se complètent admirablement. Gorgons, c’est un triangle isocèle de personnalités bien trempées au service d’un ensemble qui sent bon l’homogénéité dans la différence. Il n’y a aucun doute, le nom, les artistes et les œuvres font ici très bon ménage.

Les esprits cartésiens vous diront que Méduse, Euryale et Sthéno ne sont que des gorgones, des êtres imaginaires, et qu’oser jeter un regard aux œuvres en discutant avec les artistes ne vous pétrifiera pas. Et ça semble vrai… du moins… jusqu’à présent.

Mais la vie est un risque… Alors…Osez.

C’est à la St’Artgallery, 27 rue d’Havré 7000 Mons.

Du 19/11/21 au 16/01/22, tous les samedis et dimanches de 13h à 18h.

Nocturnes les 03/12,  17/12 et  07/01 (de 19h à 22h30)

http://www.heart2gallery.be/fr/accueil