655 ET DES POUSSIÈRES : La pièce théâtrale qui lève un coin du voile sur le franc CFA

Chronique de Davy Koutiangba / Photos de Fskape

Cette création collective du Théâtre des Rues parle du franc CFA, le franc de la Communauté Financière en Afrique. Utilisée par 14 pays d’Afrique, cette devise est décriée de plus en plus par une bonne partie de la jeunesse africaine. La pièce de théâtre 655 et des Poussières donne à comprendre le fonctionnement de cette devise qualifiée de monnaie coloniale par des populations.

L’histoire se passe dans une famille en Afrique. Le père de Kouassi est cotonculteur. Celui-ci peine à développer son activité avec la dévaluation du franc CFA. Ses multiples rendez-vous en banque pour contracter un crédit se révèlent sans succès. Le taux d’emprunt est fixé entre 11 et 17%. Pire encore, il ne dispose pas de garanties solides. Kouassi, voyant les souffrances de sa famille et constatant que l’activité de son père n’est plus rentable, décide d’aller poursuivre des études en France, laissant derrière lui sa famille.

Cette étape fait place à un « procès » du franc CFA, mettant en scène des défenseurs de cette monnaie, incarnés par deux autorités d’une institution financière de la France, contre un journaliste. Ce dernier, en arrachant la parole par moment lors d’une assemblée de ladite institution, tente de faire comprendre que le franc CFA asservit les populations africaines contrairement à ce que veulent faire croire ses vis-à-vis. S’en suit une joute verbale avec à la clef, l’expulsion du journaliste de la salle.

Cette mise en scène d’environ une heure jouée dans un décor simpliste et ponctuée d’interludes, libère la parole et pose le débat sur le franc CFA. La maitrise du sujet par les acteurs, même si certains ne sont pas des comédiens professionnels, a contribué à rendre la pièce digeste et prodigieuse. Un beau spectacle qui mérite une large diffusion.

Prochaine date : Maison de la Laïcité à Tournai le 27 novembre : https://www.septmille.be/events/655-et-des-poussieres/