Quinzaine décoloniale à Mons : Badi était de la partie

Chronique et photos de Davy Koutiangba

Il est l’un des rappeurs les mieux indiqués pour jouer à cette quinzaine de la décolonisation qui se tient à la Maison Folie, tant il dénonce de nombreux maux de la société parmi lesquels le racisme.

Badi, en faisant le déplacement de Mons, savait plus ou moins à quel public il ferait face. Le choix donc de jouer des titres qui parlent d’intégration, d’identité et de féminisme était une aubaine pour lui de faire passer son message. Vêtu d’un trench de couleur beige assorti d’un chapeau à la Mobutu, c’est en compagnie d’un guitariste et d’un percussionniste que le rappeur belgo-congolais fait son entrée sur la scène.

Après une intro, il entame « Mauvaise Ambiance ». Ce titre extrait de son dernier album Trouble-Fête, sorti en 2020, met une ambiance folle dans la salle. Certains dans le public reprenaient le slogan de cette chanson :

« Ici c’est Belgica, pays de la bière et de la N-VA, des mains coupées et des cervelas, responsable de la mort de Lumumba… »

La chanson « Me too », ce titre beaucoup plus rythmé où il prend fait et cause pour la Femme, est une preuve que l’artiste s’adapte aisément aux différents styles de musique tout en restant lui-même, c’est-à-dire traiter les sujets qui suscitent le débat public.

Badi se veut la voix des « sans voix ». Dans le titre « Le voisin » il relate ce qui semble être le vécu de certaines personnes dans leur quotidien avec le voisinage. Durant ce concert d’une heure de temps, Badi fait un clin d’œil à ses origines congolaises. Le Congo, c’est aussi la SAPE, la Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes. Il a fini d’ailleurs par enlever son manteau pour ne garder que sa chemise léopard. Cela lui a permis de faire esquisser au public des pas de danse.

Après des débuts dans le rap, Badi aujourd’hui baigne dans plusieurs styles que sont le rap, l’électro, la pop et la rumba congolaise. Il remporte l’Octave de la musique 2021 dans la catégorie Musiques Urbaines.

Badi sort ce 19 novembre, un single en compagnie de Boddhi Satva, titré « Enjaillement ».

Retrouvez ce nouveau titre, ainsi que l’ensemble de son œuvre musicale sur ses réseaux :