Twodee : « On va foutre le “ZBEUL” ! »

Chronique de Éléonora Cossu / Photos de Maxim Skeys et Emmanuel Selva

Deetwo ou Twodee. Un rappeur montois à l’humour soigné, avec ses métaphores originales et sa subtile pointe de cynisme, le tout rendant ses textes incisifs et terriblement justes. En collaboration avec Di Cash Flow & Y.A.S.C.X. (YxungAlinStarrChillyX), ils viennent d’envoyer du lourd avec « ZBEUL », leur tout nouveau single aux punchlines percutantes.

Sur scène, on ne peut que constater son expérience du show. Anciennement chanteur d’un groupe de metalcore, où les soirées sont réputées pour être assez survoltées, il nous transporte par son énergie communicative. Les personnes présentes lors de leur showcase à l’Aramis le 24 septembre ont d’ailleurs pu constater cet attrait pour le « bordel » (dans le bon sens du terme). Twodee, ainsi que son équipe Di Cash Flow, et Y.A.S.C.X., n’ont pas pu faire autrement que de mettre une ambiance de feu.

Prometteur et éclectique, Twodee est une personnalité incontournable. Septmille l’a donc rencontré, curieux d’en connaître un peu plus sur lui et ses collaborateurs montois.

Même sous la lumière, je ne vois plus mon ombre.

© Maxim Skeys

Septmille : Qu’est-ce qui t’a donné cette passion pour la musique ?

Twodee : « En fait, je pense que j’ai toujours eu le rythme dans la peau. Au départ, c’est en découvrant la batterie et en jouant dans des groupes metalcore (Last Chance, Boxing crime) dès mes 17 ans que j’ai compris que cette passion me suivrait sans limite. »

Septmille : Pourquoi cette transition du metal vers le rap ?

Twodee : « J’ai découvert l’écriture comme un besoin essentiel de m’exprimer. Et les freestyles rap entre potes étaient en vogue à cette même période. Je pense que c’était une vraie révélation pour moi, lorsque j’ai commencé à mettre en voix mes textes. C’est surement l’écriture qui m’a poussé à m’investir plus dans le rap. »

Septmille : Parle-nous de votre dernier projet, ce fameux clip « ZBEUL ».

Twodee : « Cette fois-ci, on a décidé de piocher un peu dans toutes nos influences, vu que je viens du metal, qu’Alin est assez calé dans le style aussi, pareil pour Cash. On a essayé de mixer tout ça, entre cloud rap actuel, voix un peu plus hardcore mais en gardant ce côté nonchalant et la petite touche reggae de Cash. »

Septmille : « ZBEUL », ça veut dire quoi ?

Twodee : « « ZBEUL », ça veut dire foutre la merde… Le bordel quoi ! »

Septmille : Pour la suite, tu as des projets en vue ?

Twodee : « Ouais à fond ! Avec le temps qu’on a eu et le taf qu’on a fait durant les confinements, on a vraiment pris le temps d’écrire et produire… Là, on vient de s’associer avec DiCashFlow, et c’est en collab’ qu’on vient de balancer notre premier single « ZBEUL », le premier d’une longue série ! On a encore du lourd à envoyer quoi ! C’est que le début… »

Pour finir, il me confie au passage avec un petit sourire narquois : « J’ai toujours essayé de faire de la musique pour le plaisir, mais tout ce que j’veux au final, c’est d’la thune ! »

Autrement dit, Twodee nous exprime, avec auto-dérison, son rêve de voir ses efforts porter leurs fruits, au point.… D’avoir la vie d’artiste quoi ! Autant dire qu’il n’a “pas fini de charbonner”. Il voue toute son énergie à ses projets. On lui souhaite que son dynamisme stellaire le propulse “vers l’infini et l’au-delà” !

© Emmanuel Selva

En attendant la suite, dégustons déjà leur dernier bijou :

Un p’tit like au passage peut-être ?