Exposition SHAPES : Une mise en lumière des œuvres d’art de l’Afrique contemporaine

Chronique de Davy Koutiangba / Photos du Centre Culturel Le Sablon

Si habituellement ce sont de grandes métropoles comme Paris, New-York ou Londres qui s’arrachent ces œuvres de célèbres peintres de la République Démocratique du Congo, cette fois-ci elles seront visibles à Morlanwelz jusqu’au 29 septembre ! On se réjouit de voir exposées ces œuvres qui ont fait plus de 137.000 visites lors de l’exposition Beauté Congo à Paris.

Tenez-vous bien, le centre culturel Le Sablon donne à voir au public des toiles de peintres congolais contemporains. Ces œuvres issues de la riche collection de Philippe Pellering, traduisent des scènes de la vie quotidienne des congolais.

Comment décrier des cas de corruption ou de mal gouvernance des politiques en Afrique ? Avec un zeste d’humour, ces artistes arrivent à faire passer la pilule. C’est le cas du tableau Le Gouverne et Ment de Demain de Joseph Kinkonda dit Chéri Chérin, l’un des peintres qui fait plus dans l’art populaire de son pays. Sur ce tableau, on voit une équipe gouvernementale composée de plusieurs espèces d’animaux des forêts africaines, où carnivores et herbivores se mettent ensemble autour d’un lion, représentant certainement le président.

Picasso dansant la rumba au Congo

L’art et la danse est l’un des tableaux qui a retenu notre attention. Cette œuvre de Jean Claude Lofenia met en scène Picasso esquissant des pas de danse sur un air de rumba. Des écrits attestent que ce génie de la peinture aurait eu un contact avec l’art africain lors de la découverte d’un masque Fang du Gabon chez un de ses amis peintre. Avec ce tableau, Lofenia fait rentrer les visiteurs de son œuvre dans son rêve.

Vous serez également fascinés par l’œuvre Ancêtres Hemba de Tsham Mateng. Avec un stylo à bille de couleur noire, il dessine des masques sur du papier. Il réussit à mettre en relief des formes hors du commun. La qualité de cette œuvre témoigne le génie de l’artiste et sa passion pour son travail.

A cette rencontre de l’Afrique sont exposés également des objets anciens, que sont entre autres des masques, des statuettes, des objets traditionnels et des pagnes Kuba. Ce pagne est inspiré des cultures du Kasaï, une des provinces de la République Démocratique du Congo. Ces œuvres d’art dont certaines ont été exposées dans de célèbres établissements de collection comme le musée africain de Namur, le musée d’art d’Afrique et d’Asie à Vichy ou encore, le musée des beaux-arts d’Angoulême, ont fait plus de 137.000 visites en cinq mois, lors de l’exposition Beauté Congo à Paris.

Je ne peux que vous conseiller de courir découvrir cette exposition avant le 29 septembre !

Toutes les infos sur Septmille !