Une pièce de Molière inédite ?

Chronique de Meggie Lombart / Photos de Gaëtan Bayot

Avec Molière au jardin, Gaëtan Bayot nous invite à la cour du roi Louis XIV.

Vendredi soir, il pleut ! Zut ! Je voulais assister au spectacle Molière au jardin mais la météo semble vouloir s’y opposer. Comme son nom l’indique, celui-ci se joue en extérieur. Armée de plaids et de parapluies, je rejoins le jardin de la Guinguette d’Arquennes pour assister au spectacle malgré le ciel humide.

Sous une musique de Lulli, le comédien Gaëtan Bayot monte sur scène et nous entraine dans l’univers de Molière. Il nous demande à nous, spectateurs, de lui donner des noms de personnages ainsi que le thème la pièce qu’il s’apprête à jouer. Car oui, il va improviser sous nos yeux une pièce de théâtre mettant en scène les personnages de Molière dans leur contexte socioéconomique, avec leur lexique, leurs peurs et leurs manies. Et c’est le public qui choisira l’ordre de leurs interventions.

Avec brio, le comédien incarne tour à tour le maître un peu idiot, le méchant qui veut le duper, le valet ou encore la gourgandine, le tout dans un langage du XVIIe siècle.
S’il n’emploie pas les mêmes tournures de phrases lorsqu’il parle à ses amis, Gaëtan Bayot n’a pas lésiné sur le travail et les recherche pour arriver à une telle maitrise. Il faut dire que le comédien a de la bouteille, il fut d’ailleurs sept fois champion du monde avec son équipe à la FBIA (Fédération Belge d’Improvisation Amateur).

Mais comment ce concept est-il né dans l’esprit de l’artiste ?
Tout a commencé à des milliers de kilomètres de Versailles. Alors qu’il est en tournée sur l’île de la Réunion, on propose à Gaëtan de participer à un festival et d’y présenter un concept d’impro solo. Le comédien, qui a toujours fait de l’impro en équipe, mise sur Molière pour relever le défi. Il trouve le dramaturge très complet, a déjà animé des ateliers d’improvisation sur Molière, aime les costumes d’époque et adore jouer le valet qui bien souvent est celui qui dénoue les fils des intrigues. Si le festival n’a finalement pas lieu, le projet de Gaëtan, lui, arrive à maturité. Son spectacle, initialement intitulé Molière et vous devient Molière au jardin afin de satisfaire aux normes sanitaires et tourne un peu partout.

Tandis que j’assiste aux différentes intrigues, je me remémore mes cours sur Molière en secondaire, lorsque j’étudiais le théâtre classique : repositionnement du dramaturge dans le contexte historique, français d’époque, sociologie des personnages… Le spectacle de Gaëtan illustre parfaitement le programme du cours de français ! Je suis d’ailleurs ravie d’apprendre que le comédien se produit parfois devant des étudiants. Je regrette de ne pas y avoir eu droit à leur âge !

Si le thème de sa pièce n’est pas prédéfini car choisi par le public, un vaste choix de sujets peut être abordé. Et si l’avarice ou les faux dévots en sont quelques exemples, sachez que l’artiste se fera un plaisir de vous illustrer les dérives des réseaux sociaux ou encore l’affaire Bernard Weinstein en les transposant à l’époque du Roi-Soleil.
Gaëtan est prêt à faire partager avec son public son amour de Molière. Comme il me l’affirme en fin de rencontre, « Molière au jardin, c’est un spectacle pour ceux qui aiment Molière, pour ceux qui détestent Molière et pour ceux qui n’en ont rien à faire ! »

Retrouvez cette pièce également au festival « Ecaussinnes, Cité d’Arts » le 25 ou 26 septembre !

Les infos de la pièce sur la page Facebook :